En nous déclarant Anarchiste…

En nous déclarant Anarchiste, nous proclamons d’avance que nous renonçons à traiter les autres comme nous ne voudrions pas être traité par eux, que nous ne tolérons plus l’inégalité qui permettrait à quelques uns d’entre nous d’exercer leur force, ou leur ruse, ou leur habilité, d’une façon qui nous déplairait à nous-même.

Pierre Kropotkine

Parce qu’elle a disparu, écrasée par les pouvoirs en place, parce qu’elle est sans aucun doute l’avenir de l’humanité, la pensée anarchiste doit reprendre sa place. La France, ses habitants, sa culture, son histoire, ses idées, ses utopies, porte en elle cette vision anti-autoritaire et libertaire du monde.

Ni dieu, ni maître – Une histoire de l’anarchisme

1ère partie : La Volupté de la destruction (1840-1914)


2ème partie : La Mémoire des vaincus (1911-1945)

 

Voyage en anarchie : Le 1er mai, symbole des luttes libertaires

Le 1er mai, le printemps, bientôt l’été, les brins de muguet, la grasse matinée… Mais aussi, la « Fête du Travail », chômée et payée depuis le Maréchal Pétain.

Fêter le travail, quelle drôle d’idée ! Alors que la France compte plus de 3 millions de chômeurs, que les plans sociaux se suivent et se ressemblent, que les burn out sont de plus en plus fréquents, célébrer le travail peut sembler paradoxal.

Le refus de toute autorité hiérarchique

Quand on sait d’où vient cette date, le 1er mai, la Fête du Travail relève franchement de la contradiction. Mais le sait-on vraiment ? Sait-on que le 1er mai 1886, des policiers américains ont tué des travailleurs qui manifestaient pour la journée de 8h, consacrant ainsi la date comme jour des luttes ouvrières ? Sait-on que ces manifestants étaient anarchistes ? D’ailleurs, sait-on ce que c’est vraiment, l’anarchisme ?

Nébuleuse de pensées, en perpétuelle évolution, l’anarchisme est fondé sur le refus de toute autorité hiérarchique et en particulier celle de l’État, du Capital et de la Religion.

Protéiforme et méconnu, le mouvement anarchiste inquiète, d’autant plus qu’une légende noire, liée à des actes terroristes, est venue entacher sa réputation au 19e siècle. Pourtant, loin d’être confuse et intrinsèquement violente, la pensée anarchiste est au fondement de bien des avancées sociales, en France et dans le monde.

En cette Fête du Travail, journée des revendications des travailleurs, nous vous proposons un voyage en anarchie, une plongée rouge et noire au cœur des luttes menées par le courant libertaire, ses modes d’action, ses évolutions, ses victoires et ses peines, incarnés par cette journée symbolique et historique, le 1er mai.

Intervention de la police à Chicago dans le Haymarket Square après l'explosion d'une bombe durant le 1 mai 1886.
Intervention de la police à Chicago dans le Haymarket Square après l’explosion d’une bombe durant le 1 mai 1886. © Getty / Photo 12

Invité Tancrède Ramonet

Tancrède Ramonet, réalisateur de documentaires, dont « Ni Dieu ni maître: Une histoire de l’anarchisme »

Programmation musicale

  • SEX PISTOLS « Anarchy in the u.k »,
  • Léo FERRE « Les anarchistes »

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/9a6869d2-19dd-4074-ac4a-9be3ab0f68b2

 

Histoire de l’anarchie

Emission de radio « Histoire de Savoir » consacrée à l’histoire de l’anarchie sur Radio Campus Bruxelles (92.1) avec un membre d’Alternative Libertaire Bruxelles.

Et pourtant, ils existent 

Michel Mathurin –

Combien de personnes savent que la CGT, quand elle s’est constituée, était différente des syndicats dits représentatifs actuels ? Entre 1895 et 1914, le syndicalisme révolutionnaire mise sur l’efficacité de la grève générale pour renverser d’un seul coup la démocratie bourgeoise et le régime capitaliste. En 1906, la Charte d’Amiens est largement influencée par les partisans de l’action directe. Cette influence vient de la 1ere Internationale, de la Commune, de la Fédération des bourses du Travail lancée par Fernand Pelloutier et traversée par le courant anarcho-syndicaliste. Cet héritage sera revendiqué par la CGT-SR de 1926 à 1939 et la CNT depuis 1946.

Avec les interventions de :
– David Rappe
– Franck Mintz
– Michel Fabre
– Stéphane Dinard

Documentaire de Michel Mathurin co-produit par « Acracia Film » et « Atelier du Soir ».

Vive l’anarchie! CNT AIT,FAI IFA, anarchisme, les anarchistes, anarchie

Confédération Nationale du Travail CNT-AIT Section française
International Workers Association / Asociación Internacional de los Trabajadores (IWA-AIT)

Los anarquistas viviendo en anarquía (la Autogestión obrera)

La Anarquía ¿Qué es la anarquía? la anarquía es, Vivir en Anarquía, Historia de la anarquía,los anarquistas hoy, anarquistas es ..Anarquía, Los Anarquistas ¿Qué es ser Anarquista? Anarquista, Anarquistas, Revolución de los anarquistas ¿Qué es Anarquismo? el anarquismo es, Revolución de los trabajadores,Los Anarquistas quieren vivir en total Anarquía ( la Autogestión obrera )
http://liberarlasmentes.blogspot.com….
Anarquistas, Noticias y demas
Fecebook https://www.facebook.com/pages/Anarqu…
Taringa Anarquistas1 http://www.taringa.net/Anarquistas1/p…
https://www.facebook.com/HistoriaDelM…
Anarquistas,Anarquismo,anarquía…
Historia del Movimiento Anarquista
Materia para la Difusión del Anarquismo (((A)))
https://laanarquia.wordpress.com/
Vivir en Anarquía seria una sociedad sin estado,todas las funciones tradicionalmente desempeñadas por el estado son asumidas por el proletariado.
El ejército abolido he sustituido por el pueblo en armas, las milicias voluntarias.Los ministerios suprimidos son sustituidos por la federación de los productores,autonomía local de los productores y federalismo.
Solidaridad de autodisciplina en lugar de leyes.Policías y magistrados sustituidos por la vigilancia revolucionaria de los trabajadores.
En las regiones libres la solidaridad entre la ciudad y los pueblos se organiza rápidamente en colectividades se reúnen en federaciones…
¿Qué quieren l@s Anarquistas?
L@s anarquistas queremos la paz inmediata, tierras para el campesino y
la socialización de los medios de producción y distribución.
La abolición del capitalismo y de la esclavitud del salario,
iguales derechos para tod@s y nadie con privilegios especiales.
La tierra, las fábricas y talleres, la maquinaria productora y los medios de distribución.
Que cada individuo trabaje según su capacidad y recibir de acuerdo con sus necesidades. Libertad plena para cada uno y un uso común basado en los intereses mutuos.
Los anarquistas estamos en contra de la delegación del poder en gobierno y en
contra darle autoridad a partidos políticos.
Toda clase de gobierno, destruye toda revolución y roba a los trabajadores y las trabajadoras l@s resultados ya conseguidos.
La vida y el bienestar dependen de la economía, no del el manejo política.
O sea, lo que el pueblo quiere es vivir y trabajar y satisfacer sus necesidades.
Para esto es necesario el manejo sensato de la industria, no la política.
Por que la política es el juego de dominar y gobernar
a los hombres y las mujeres, y no es para ayudarl@s a vivir.
Por eso hay que abolir el gobierno político, y que los asuntos agrarios,
industriales y sociales esten beneficio de tod@s, en lugar de en
beneficio de los gobernantes y los explotadores.
___
Comunas libres
Base de la nueva sociedad: la Comuna libre (Organización social libertaria)
La Comuna libre, constituida por todos y cada uno de los ciudadanos, puede tener la función de coordinación social general, en el aspecto simplemente administrativo; no de poder o institución política sino de servicio social, en el plano territorial local. Sus funciones deben ajustarse a aquellas resoluciones y decisiones que las propias asambleas libres comunales hayan tomado de consenso
mutuo. De la organización comunal ha de desterrarse todo autoritarismo y toda burocracia.
Las federaciones comarcales, regionales y nacionales de Comunas libres podrán constituirse en el plano general de un país o zona geográfica y étnica determinada, y confederarse internacionalmente.
La Comuna no debe concentrar en sí el poder político, y menos militar, que debe éste igualmente desaparecer en absoluto. Ni siquiera poder revolucionario. Todo poder político ha de ser abolido y nadie debe ejercerle. Tampoco debe haber en la Comuna propietarismo económico, que haga de su término geográfico e histórico un coto cerrado o un feudo. Toda Comuna debe estar abierta a la solidaridad, practicarla y recibirla, basándose en el principio de que toda riqueza natural o creada o fabricada, todo producto, utillaje o bien material, es patrimonio común y permanece a la disposición de todos, siendo su usufructo regulado por las normas colectivas libre y voluntariamente establecidas.
_____________
El anarquismo es, la anarquía es , los anarquistas, pesadores anarquistas, Anarquismo, Ideas Anarquistas, Pesadores Anarquistas, mutualistas (Proudhon), colectivistas (Bakunin-R. Mella), comunistas libertario u comunistas anarquico (Kropotkin- Malatesta), Documental sobre las colectividades,autogestión, socialización,colectividades, anarquistas Aragón, anarquistas en Barcelona, trabajadores,1 de Mayo, CNT AIT, CNT FAI, CNT, AIT, Asociación Internacional de los Trabajadores, revolución social,cambiar el mundo, historia, marchas,manifestación, Sacco y Vanzetti, protestas,Historia…

 

Y’en a pas un sur cent et pourtant ils existent
La plupart Espagnols allez savoir pourquoi
Faut croire qu’en Espagne on ne les comprend pas
Les anarchistes
Ils ont tout ramassé
Des beignes et des pavés
Ils ont gueulé si fort
Qu’ils peuv’nt gueuler encor
Ils ont le cœoeur devant
Et leurs rêves au mitan
Et puis l’âme toute rongée
Par des foutues idées
Y’en a pas un sur cent et pourtant ils existent
La plupart fils de rien ou bien fils de si peu
Qu’on ne les voit jamais que lorsqu’on a peur d’eux
Les anarchistes
Ils sont morts cent dix fois
Pour que dalle et pourquoi ?
Avec l’amour au poing
Sur la table ou sur rien
Avec l’air entêté
Qui fait le sang versé
Ils ont frappé si fort
Qu’ils peuv’nt frapper encor
Y’en a pas un sur cent et pourtant ils existent
Et s’il faut commencer par les coups d’ pied au cul
Faudrait pas oublier qu’ ça descend dans la rue
Les anarchistes
Ils ont un drapeau noir
En berne sur l’Espoir
Et la mélancolie
Pour traîner dans la vie
Des couteaux pour trancher
Le pain de l’Amitié
Et des armes rouillées
Pour ne pas oublier
Qu’y’en a pas un sur cent et qu’ pourtant ils existent
Et qu’ils se tiennent bien bras dessus bras dessous
Joyeux et c’est pour ça qu’ils sont toujours debout

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s