Et si le ciel nous tombait sur la tête… (Tempus Terrae)

Automne mouillé, corps rouillé,
Nature souillée, humanité brouillée,
Embrouillée
Par une terre qui va mal, qui se panse et compense
Par des responsables qui en causent et se gaussent

Nous, bien sûr, on hiberne et en été on traîne.
On se couvre d’une traîne pour ne pas voir la scène.
Je dis nous, mais d’aucuns et certaines sèment,
Parsèment des étoiles dans nos yeux endormis.

Ouvre, ouvre la porte,
L’étranger que tu vois n’est pas l’inconnu…
Ouvre, ouvre la grille
Le jardin qui s »y niche n’est pas l’eden…
ni élyséen, pas même sibyllin…

C’est la vie, abondante, gourmande,
C’est la terre, vivante, palpitante.

Sens-la, prends-la…
Les mains sales, tu découvriras des histoires humaines,
Les poings serrés, tu hurleras des raisons d’injustice,
Les yeux rougis, tu visionneras un monde d’apaisement.

Serre-la, choie-la…
aujourd’hui, plus que jamais,
Le ruban d’air s’empoisonne
Le courant d’eau se contamine
Le ciel nous tombe sur la tête !

Alors, alors je m’enracine
Les radicelles captent les eaux nourricières
Le peuple souterrain recompose les matières
Alors je grandis
Le feuillage diffuse une brise d’oxygène
L’abeille récolte les parfums indigènes
Alors, je me lie, me relie,
A la branche, à l’arbre, au monde, aux visiteurs, aux plaisirs, à la vie…

Je module, de mon vaisseau cérébral, les éléments observés,
J’implante des pratiques que je croyais oubliées,
J’innove un paysage, naturel et rurbanisant,
J’accueille les présents foisonnants
et recueille les passés façonnés,
Je pressens la montée des semailles
et regarde fleurir la beauté nourrissante,
J’habite au cœur d’une belle magie,
La vie,
Celle-la même que l’on dénie, l’on trahit,
Celle-la même que nous sentons souffrir,
Comme voir son habitat disparaître
par le feu, l’eau, la vétusté, la radioactivité…
Comme ces terres humides que l’on rend stériles,
Comme ces sols vivants devenus inertes.

 © OlyD© OlyD

 

Il est temps ! Le temps de la terre ! Tempus Terrae !

Ralentir le pas des hommes pour qu’ils s’accordent au temps de la terre.
Tempus Terrae ! Earth Time !
Le temps pour l’homme de réintégrer l’économie dans la structure sociétale,
Le temps de s’approprier la richesse de son territoire,
Par sa monnaie locale éthique,
Par la mutualisation des structures économiques,
Par la solidarité et la redistribution des ressources,
Par le bon usage contre le mésusage,
Par le savoir faire et la typicité de son terroir,
Par la sobriété énergétique et l’engagement participatif,
Par la simplicité d’être.
Tempus Terrae !
Voilà la voix qui résonne dans ma tête
Voilà la voie qui oriente l’avenir
Devenons ce que nous sommes,
Des jardiniers !
Nous semons des graines d’un monde authentique,
Nous préservons sa nature généreuse,
Nous cultivons nos âmes, nos êtres, nos essences,
Nous épanouissons un monde de bonté, de beauté,
de liberté, d’égalité et de fraternité…
Jardinons camarade !

 

Merci aux lanceurs d’alertes, merci aussi à celles et ceux présentes et présents sur le terrain, dans le Faire et aujourd’hui, pour certains, dans la douleur. Ils œuvrent pour l’intérêt général au service des biens communs, favorisent l’épanouissement personnel dans le cadre de la coopération, de la mutualisation et de la solidarité entre les individus. Ils appellent à ralentir pour élaborer des savoirs et des pratiques de qualité, émancipateurs, pluriels, impliqués et citoyens, qui ne se contente pas de résister aux attaques contre l’environnement et le social mais propose et expérimente en même temps des savoirs et pratiques de bien-être dans un cadre d’harmonie sociale, de vie protégée, durable, agréable et conviviale. Faire moins, mais mieux, avec plus de conscience et avec le plus grand nombre. (merci également à Michel pour ces formulations).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s