Patrick Viveret

Wikipédia

Patrick Viveret, né en 1948, a été conseiller référendaire à la Cour des Comptes, philosophe1 et essayiste altermondialiste.

Biographie

Patrick Viveret est titulaire d’une licence et du Capes de philosophie et d’un doctorat de l’Institut d’études politiques de Paris. Chargé sous le gouvernement Jospin par le secrétaire d’Etat à l’économie solidaire d’une mission visant à redéfinir les indicateurs de richesse, il est l’auteur du rapport Reconsidérer la Richesse2 (ed de l’Aube) et de livres comme Pourquoi ça ne va pas plus mal? (Fayard) dans lequel il établit la distinction entre « coopérateurs ludiques » et « guerriers puritains »3. Animateur de la JEC (Jeunesse étudiante chrétienne) dans le cadre du mouvement du christianisme social des années soixante, il rejoindra le PSU après 1968, puis le Parti socialiste et sera le rédacteur en chef des revues Faire puis Intervention qui s’inscrivent dans la tradition d’un socialisme démocratique et autogestionnaire. Chargé par Michel Rocard d’une mission sur l’évaluation des politiques publiques en France il est nommé conseiller référendaire à la Cour des comptes en 1990. Il fut également rédacteur en chef de la revue Transversales Science Culture entre 1992 et 1996 puis directeur du Centre international Pierre Mendès France (CIPMF). Actif dans les mouvements altermondialistes, il a participé en 2001 à Porto Alegre au premier Forum social mondial et collabore régulièrement au journal Le Monde diplomatique. Il est actuellement chroniqueur pour la revue Territoires.
Parallèlement à ces activités, il est chargé par Guy Hascoët (secrétaire d’Etat à l’Économie solidaire du gouvernement Jospin), de diriger la mission Nouveaux facteurs de richesse (2001-2004), qui accouchera d’un rapport. Un livre destiné à un plus grand public en sera extrait : Reconsidérer la richesse, inspiré notamment du livre de Dominique Méda : Qu’est-ce que la richesse? (Aubier, 1999).
Il est aussi à l’origine de la Monnaie complémentaire Sol, dont trois expérimentations (au Nord-Pas-de-Calais, en Île-de-France et en Bretagne) ont été mises à jour en mars 2006. Patrick Viveret est le co-fondateur des rencontres internationales « Dialogues en Humanité »4. Il est également animateur de l’association L’observatoire de la décision publique.
Ses domaines d’intérêt sont la philosophie politique, l’économie, la comptabilité, les mouvements associatifs et des alternatives au développement non durable, telles qu’une « sobriété heureuse » démocratiquement débattue et choisie ou des « politiques publiques de mieux-être ».

En septembre 2008, il participe au forum de Grenoble, « Un nouveau monde ! Mondialisation, Environnement, Europe »5. Il y évoque en particulier un thème récurrent chez lui6 : de nouvelles formes de rapport au pouvoir7.
En octobre 2010, il prononce la conférence d’ouverture8 du salon horizon vert de Villeneuve-sur-Lot sur le thème « Capitalisme vert ou sobriété heureuse »9.

• Plénière Coopérative – Intervention vidéo de Patrick Viveret
Diffusé le 18 août 2011 à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand
Vidéo

• 30 ans d’Alter éco : témoignage de Patrick Viveret
A l’occasion des 30 ans du magazine Alternatives Economiques, le témoignage du philosophe Patrick Viveret.
Vidéo

• Cercle de réflexion DIACT/TIC21, 2006-2007
Vidéo

• « Pour un nouvel imaginaire politique » Université Intégrale
10 MARS 2009 : 4ème journée inaugurale de l’Université Intégrale
Le Club de Budapest France a le plaisir de vous proposer lors la quatrième journée de l’Université Intégrale.
COMMENT REPONDRE DE MANIERE POSITIVE, DURABLE ET INTEGRALE
A LA CRISE SYSTEMIQUE CONTEMPORAINE
DANS SES DIMENSIONS ECONOMIQUE SOCIALE ET ECOLOGIQUE ?
11h00 – 11h30 : Patrick Viveret « Pour un nouvel imaginaire politique »
Avec la participation exceptionnelle de Thierry Gaudin, Edgar Morin et Patrick Viveret
Journée conçue par Michel Saloff Coste, co-animée avec Carine Dartiguepeyrou, organisée avec la participation d’André Copin, Bénédicte Fumey, Charlotte de Silguy, membres du comité exécutif du Club de Budapest.
Nous sommes dans une période de transformation économique, sociale et écologique. Cette transformation se cristallise à travers des crises de plus en plus difficiles à surmonter et qui remettent en question notre système actuel de civilisation. Il devient important de développer des solutions pour survivre à court terme sans négliger de construire un futur durable et d’investir sur le long-terme.
« UNIVERSITÉ INTÉGRALE » : http://www.universite-integrale.org
Vidéo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s